Le coronavirus compromet votre voyage...
Pouvez-vous être indemnisé ?


Ceux qui pensaient profiter du printemps pour recharger quelque peu leurs batteries avant le sprint final vers les vacances d’été ont été contraints de renoncer à leurs projets de vacances. Vous avez dû reporter un mini-trip ou un voyage plus long ? Vous vous demandez alors certainement si ce budget est entièrement perdu. Voici quelques scénarios, sur la base de la situation actuelle.

Que se passe-t-il tant que les voyages restent déconseillés ?
Depuis le 14 mars, les voyages sont déconseillés dans tous les pays. L’annulation de votre déplacement pour cette raison est couverte par certaines assurances annulation. Toutefois, si vous n’avez réservé votre voyage qu’après avoir appris que votre destination était également touchée par l’épidémie et/ou que les voyages y étaient déconseillés, vous ne bénéficierez généralement pas de la couverture.

Et lorsque l’avis négatif disparaît ?
Au fur et à mesure de l’évolution de la situation, il se peut que le SPF Affaires étrangères revoie progressivement son avis négatif pour certaines destinations. Si vous êtes concerné(e) par cette décision, plusieurs scénarios sont possibles.

Le pays de destination applique une interdiction d’entrée pour les voyageurs en provenance de Belgique
La plupart des assurances annulation ne couvrent pas cette situation.

Votre agence de voyage ou votre compagnie aérienne décide de ne pas reprendre directement les voyages vers votre destination
S’ils prennent cette décision sans y être contraints par les autorités, vous pouvez les contacter pour obtenir une indemnisation éventuelle.

Votre voyage peut en principe se dérouler mais vous l’annulez vous-même pour éviter une contamination sur place
Si vous décidez vous-même d’annuler votre voyage alors que les autorités estiment que la destination est (suffisamment) sûre, les frais sont presque toujours entièrement à votre charge.

Avant de partir, vous attrapez le coronavirus ou vous êtes placé(e) en quarantaine par précaution
Si la maladie est confirmée et que vous devez rester en quarantaine, vous avez, aux yeux des assureurs, une raison valable d’annuler votre voyage. Votre assurance annulation interviendra donc. Toutefois, si vous êtes placé(e) en quarantaine par précaution (parce que vous avez peut-être été en contact avec une personne infectée) mais que vous ne présentez aucun symptôme, vous ne serez pas considéré(e) comme malade.



D'autres questions ?
De nombreux scénarios sont donc possibles et les couvertures varient selon les assureurs. Pour savoir si vous pouvez bénéficier d’une intervention ou pour ouvrir un dossier, vous pouvez toujours nous contacter par téléphone au 04 387 45 41 ou par email : info@ryavec.be pour examiner votre situation personnelle !